Menton fuyant : causes, traitements et résultats

Un menton fuyant déforme l’harmonie du visage et le contour de la bouche. Généralement, il y a aussi une différence entre les dents supérieures, car elles sont plus extérieures, par rapport aux dents inférieures.

L’effet esthétique d’une telle anomalie est significatif, c’est-ce qui explique le recours de plusieurs personnes ayant un menton reculé à la chirurgie esthétique.

Causes d’un menton fuyant

Les causes d’un menton fuyant ou d’un défaut de la mâchoire, également appelé rétrogénie, sont variées. On trouve :

Facteurs génétiques

Le problème survient lorsqu’il n’y a pas de développement naturel des os de la mâchoire inférieure par rapport à la mâchoire supérieure ou lorsqu’il y a une croissance excessive de cette dernière.

Les mauvaises habitudes dentaires acquises pendant l’enfance, comme la succion des doigts ou l’utilisation de biberons à un âge tardif, peuvent entre autres induire un menton fuyant.

Mutation génétique

La mutation génétique a la conséquence d’un développement d’un menton fuyant qui manque de projection. La rétrogénie est dans ce cas acquise dès la naissance.

Problèmes de l’appareil bucco-dentaire

La malformation de l’appareil bucco-dentaire peut donner lieu à un menton fuyant qui n’est curable que par chirurgie réparatrice.

Solution menton fuyant

Les chirurgies plastiques et reconstructrices pour un menton fuyant se concentrent sur l’extension et la projection du menton. Pour y parvenir, on utilise des implants en silicone ou on fait glisser l’os de la mâchoire vers l’avant. La solution chirurgicale est :